Célébration du 08 Mars au Port Autonome de Cotonou, L’AFPAC s’engage pour la Génération égalité…

Communications thématiques, sketch et récital poétique sont entre autres la consistance de la commémoration de la JIF célébrée en différé ce vendredi 13 mars 2020 par l’Amicale des Femmes du Port Autonome de Cotonou (AFPAC).   Après avoir expliqué les tenants et aboutissants du thème retenu pour cette Edition des JIF, les femmes membres de l’AFPAC ont réaffirmé la vision, les orientations et surtout l’apport de leur creuset pour l’émergence du Port de Cotonou. Pour la présidente de l’AFPAC, l’égalité 50/50 revendiquée est un fait mais il faut aller au-delà en réussissant à intégrer dans la conscience collective que l’égalité réclamée ne saurait être qu’arithmétique. Aucun humain ne devrait se sentir inférieur ni supérieur à son semblable. Et chacun doit y travailler dans le cercle restreint de la famille.

Geste symbolique mais plein de sens, le Directeur Général a cédé sa place à l’une des femmes directrices de son staff pour sa part de discours officiel après avoir reconnu le mérite des femmes du Port Autonome de Cotonou. Pour Nele VOORSPOELS, la femme est un havre de paix. Un monde gouverné par la femme, serait sans nul doute un monde sans conflit.

Le clou de la cérémonie, la distinction de l’AFPAC par le Réseau Panafricain pour l’Unité la Paix et le Développement ; une reconnaissance pour sa participation aux efforts de valorisation et de promotion de la gente féminine. Tout ceci matérialisé par la remise d’attestions individuelles aux membres des instances dirigeantes de l’AFPAC et un trophée symboliquement remis à la Présidente de l’AFPAC Amélie Huguette AMOUSSOU KPETO, par le Prof Godefroy BOKO SODJINOU, président RéPEPUD, instance affiliée à l’UNESCO.

Le comite charge du suivi des marchandises longs séjours (MLS) au Port de Cotonou communique :

Afin de suivre l’évolution des marchandises long standing (MLS)  présents sur les terminaux  au Port de Cotonou , deux (02) bases de données ont été élaborées l’une relative aux  mouvements des MLS  et  l’autre à la gestion des marchandises  avariées. La mise en ligne des data bases donnera à tous les acteurs le droit de consultation pour élucider les préoccupations diverses en rapport aux MLS. 

Lire LE POINT DES CONTENEURS...

Lire LE POINT DES AVARIES...

Célébration de la Journée Internationale de la Femme édition 2020,  les Femmes portuaires font parler leurs cœurs au CNHU et à l’HOMEL de Cotonou

 

Sourires, remerciements et prières résument la joie des dizaines de femmes parturientes du CNHU et de l’HOMEL précédemment retenues à l’hôpital pour incapacité d’honorer les factures afférentes aux soins qui leur sont administrés, ce samedi 07 Mars 2020. Sensibles à la situation d’indigence de celles-ci, les membres de l’Amicale des Femmes du Port Autonome de Cotonou (AFPAC) ont entrepris de payer les factures objet de leur maintien à l’hôpital. Cette initiative fort appréciée par les responsables des deux (02) centres de santé entre dans le programme d’actions de l’Amicale  en prélude à la célébration de l’édition 2020 de la Journée Internationale de la Femme (JIF).  Après l’étape de la prison civile de Cotonou l’année dernière, les femmes du PAC viennent une fois encore exprimer leur solidarité à l’endroit de leurs semblables en difficultés existentielles.  Pour la présidente de l’AFPAC, Amélie Huguette AMOUSSOU KPETO, cette action vise à permettre à leurs consœurs de retrouver la chaleur et l’étreinte famille et d’y célébrer dignement la JIF. Elle a été possible grâce au soutien de la Direction Générale et de l’ensemble du personnel du Port Autonome de Cotonou.  La célébration officielle de cette année étant différée pour le vendredi 13 Mars 2020, les femmes du PAC ont comme à l’accoutumée prévu une manifestation symbolique qui se tiendra à l’espace Divine du CPA de Cotonou.

Lutte contre l’érosion et amélioration du cadre de vie, le plus grand navire de dragage accoste au Port de Cotonou

Le Port de Cotonou joue son rôle dans la mise en œuvre du projet de Protection Côtière à Avlékété dans la Commune de Ouidah. Le navire Leiv Eiriksson, la plus grande drague au monde appartenant à la flotte de la société Jan De Nul Group a accosté au Port de Cotonou ce mardi 18 février 2020. 233m de longueur sur une largeur de 41m, avec un volume de 46.000 m3 et un tirant d’eau de 15,15m quand elle est chargée, cette machine ultramoderne avec une profondeur maximale de dragage de 155m détenant de très puissants engins à son bord, séjourne dans les eaux béninoises pour participer à la lutte contre l’érosion. Restaurer, réaménager et recharger la plage d’Avlékété afin de limiter l’érosion, est la mission de ce navire au Benin. Les travaux sous le contrôle du Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable vont se dérouler pendant une période de 4 semaines.

 

COMMUNQUE DE PRESSE MISSION DE TRAVAIL DE LA DOUANE BELGE A COTONOU

Dans le but de contribuer à l’amélioration des processus des opérations douanières au Port de Cotonou, une délégation de douaniers belges a séjourné à Cotonou du 10 au 14 Février 2020. Cette mission qui fait suite à plusieurs autres a permis aux douaniers béninois de bénéficier de l’expérience et de l’expertise de leurs homologues belges. Aussi faut-il rappeler que cette mission a favorisé la mise en place d’un creuset où plusieurs autres questions pourront être débattues. 

Lire le communiqué final...