23.000 T de noix de karité en partance pour la Suède

Le volume des exportations, en nette amélioration. 23.000 Tonnes de noix de karité à destination de la suède. C’est la preuve évidente de l’importance que prend désormais l’exportation des produits locaux dans le trafic  au Port de Cotonou. Autrefois, en proportion quasiment insignifiante les exportations commencent par prendre de l’envergure au Port de Cotonou grâce à la politique gouvernementale et les reformes en cours d’opérationnalisation. De bonnes perspectives donc pour le développement de l’entreprise et pour l’exportation en générale.

Le Port Autonome de Cotonou procure le sourire aux pensionnaires du CPSA de Sègbèya.

Poinçons pour écriture braille, cannes blanches, papiers brailles, ordinateurs, imprimantes et des vivres constituent l’essentiel du don estimé à 3,5 millions de FCFA fait ce jeudi 24 octobre 2019 par la Jeune Chambre Internationale Cotonou Espoir au Centre de Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes (CPSA) de Sègbèya, grâce à une importante contribution du Port Autonome de Cotonou. En s’associant à cette noble initiative, le PAC reste dans sa dynamique de solidarité vis à vis des couches les plus nécessiteuses. Le CPSA Sègbèya est une école spécialement dédiée aux enfants handicapés visuels. Cent trente (130) apprenants dont quarante-huit (48) filles y sont inscrits cette année. Malgré leur handicap, ils réalisent des performances scolaires insoupçonnées. Au titre de l’année scolaire écoulée, l’école a enregistré des taux d’admission de 100% au CEP et de 60% au BAC. Le CPSA est une école de référence qui a déjà livré au marché de l’emploi, des compétences utiles dont le collègue Guillaume AWOULOU agent du PAC autrefois pensionnaire de la première promotion dudit centre. Après OTCHA, GLAZOUÉ c’est le CPSA Sègbèya qui bénéficie des biens faits de la responsabilité sociale du PAC. Néanmoins, pour que la détermination des apprenants ne s’étiole, l’achat d’un nouveau bus pour faciliter leur mobilité déjà délicate et la réfection de la cuisine de l’école sont des actions urgentes vers lesquelles la chaîne de solidarité doit s’étendre.

SCCOM/PAC

Les opérateurs nigériens réitèrent leur attachement au Port de Cotonou

Des échanges très enrichissants qui quelquefois un peu houleux, mais toujours empreint de convivialité. Démonstration et preuves à l'appui, les acteurs portuaires du Benin (PAC - ATRAL - PIC etc...) ont réussi à convaincre leurs frères et partenaires nigériens de l’opportunité de la réorganisation en cours au Port de Cotonou. Malgré les tensions parfois vives, un point de convergence saute à l’œil: le positionnement préférentiel du Port de Cotonou et le bien-fondé des réformes qui s’y exécutent. Une chose est certaine, les chantiers engagés sont prometteurs et un retour en arrière n’est nullement envisageable a réaffirmé Cotonou.

Offensive commerciale au Niger, un agenda bien chargé au titre de la journée du lundi 21 octobre 2019.

Le Conseil nigérien des Utilisateurs des Transports Publics (CNUT), a été l’acte 1 des rencontres de cette journée. Il s’agissait pour le Directeur Général du PAC et sa suite: de mieux communiquer avec l’ensemble des acteurs de la chaîne afin de prendre la pleine mesure de leurs difficultés et partager avec eux, les projets et initiatives prévus pour solutionner lesdites difficultés. S’en est suivie un entretien avec le Président de la chambre du commerce du Niger. Au menu de cette rencontre: le rappel des efforts entrepris par le Président Patrice TALON pour l’effectivité et l’efficacité des réformes ainsi que les avancées déjà perceptibles. Désormais, grâce aux réformes, le client nigérien peut se sentir chez lui au Port de Cotonou. La troisième étape de ladite journée s’est quant à elle consacrée à une importante séance de travail avec le Groupe CNPC à son siège. Une séance au terme de laquelle les acteurs de la chaîne ont détaillé aux clients chinois les différentes procédures et facilités prévues pour assurer l’exécution à bonne date du projet. Pour rappel, le Groupe chinois CNPC est l’entreprise retenue pour exécuter le projet de construction du pipeline export Niger - Bénin.

Offensive commerciale au Niger, le Port de Cotonou échange avec ses partenaires.

Dialoguer avec ses partenaires stratégiques en vue de répondre à leurs préoccupations et consolider les liens existants entre eux, au regard de l’expertise de la nouvelle équipe dirigeante. C’est l’objectif principal que se sont fixés les responsables du Port Autonome de Cotonou en initiant cette offensive commerciale à l’endroit de leurs clients Nigériens. Prévue pour durer quelques jours, cette mission commerciale est menée par une importante délégation constituée des autorités du PAC, de la Direction des Ports, Des Douanes et Droits Indirects, de la SOBEMAP, de la SEGUB, de ATRAL, de BENIN CONTROL et de l'ACAM.  Pour rappel, le Niger est le 2ème utilisateur du Port de Cotonou après les nationaux. Nul doute donc que la mission en cours, permettra de rassurer les partenaires nigériens, de conquérir de nouveaux marchés en vue de conforter le statut de meilleur port de transit des économies sous régionales que détient le Port de Cotonou depuis plusieurs années.

FORMATION AU MICROSOFT OFFICE 365 A L’ATTENTION DE 150 AGENTS DU PORT AUTONOME DE COTONOU

Communiquer, échanger entre personnel et avec les usagers, organiser des vidéos et des visios conférences entre collaborateurs, faire le travail collaboratif en ligne mieux gérer ses dossiers sont les défis majeurs d’une administration qui se veut moderne. Tout ceci rentre dans une organisation qui permet de gagner du temps. Aussi, faudrait-il avoir le logiciel et le savoir manipuler dans tous ses composants. C’est en effet le but poursuivi par l’administration du PAC. L’Office 365 implémenté au PAC depuis un moment a déjà connu la formation de 200 utilisateurs dont tous les directeurs et chefs de services. A présent, la formation se poursuit avec le choix de 150 agents qui interviennent tous dans la chaine de travail. Le déficit de productivité et de la sécurité des données conjugués donc au passé. Ces formations débuteront le lundi prochain à la salle de formation de la DRH et de la DSI. Ainsi, pendant 15 jours, 150 agents du PAC rentreront dans le cercle des agents bien outillés pour une parfaite maitrise du travail collaborative et de la communication interne en entreprise.