Statistiques et performances

exogènes a négativement impacté le 2ème semestre de l’année 2019 qui avait pourtant démarré avec un tonnage de 5,98 millions contre 5,55 millions à la même période de l’année 2018. A cet effet et face aux conséquences issues de la fermeture des frontières nigérianes, une chute des volumes s’est fait ressentir dans presque tous les segments sauf ceux du RORO et de l’export qui quant à lui a même connu une hausse.

 

Ainsi, les trafics conteneurs, vracs liquides, vracs solides ont-ils subit des baisses contrairement aux trafics cargos divers, véhicules qui eux ont connu une augmentation malgré tout.

Toutefois, il convient de mentionner que le trafic export a connu une nette progression grâce aux exportations de coton et de noix d’où un tonnage total de 1,33 million contre 1,13 million en 2018.